Arosa Terre des ours

En association avec l’organisation de protection des animaux QUATRE PATTES, Arosa Tourismus a réalisé, avec la fondation Arosa Bären, le projet innovant et durable Arosa Terre des ours. Après plus de huit ans de travail, ce projet de protection des animaux a fêté son ouverture le premier week-end d’août 2018. Arosa Terre des ours est le premier centre de protection des ours en Suisse. Des ours qui vivaient auparavant enchaînés dans des cages minuscules sont libérés de cette situation déplorable et amenés à Arosa. Au cœur d’un paysage montagneux naturel avec des prairies, des buissons, des rochers, plusieurs étangs, des forêts et de la neige, les ours peuvent retrouver leur comportement naturel dans un habitat adaptée à leur espèce. Le centre suisse de protection des ours peut accueillir jusqu’à cinq ours. En juillet 2018, un premier ours y a été accueilli: Napa († 4.11.2020), un ancien ours de cirque venu de Serbie. Six mois plus tard, en février 2019, deux autres ours dits «de restaurant» en provenance d’Albanie, Meimo et Amelia, sont arrivés à Arosa. Et en décembre 2020, Jambolina, un ancien ours de cirque, a été amené d’Ukraine à Arosa Bärenland. Les ours, autrefois maltraités, retrouvent progressivement leur comportement naturel à Arosa Terre des ours. Ainsi, ils découvrent leur environnement, cherchent de la nourriture, apprennent la vie sociale avec d’autres ours et, surtout, le repos hivernal.

Dans Arosa Terre des ours, la protection des animaux est associée à un tourisme innovant. Le refuge pour les ours applique une protection des animaux orientée sur les solutions, éduque, informe et permet de découvrir l’ours dans son environnement naturel. Les visiteurs peuvent bénéficier d’une expérience unique, de manière durable. Le centre d’accueil des visiteurs propose des éléments éducatifs pour diffuser les connaissances sur la protection des animaux. Les différents destins des ours sont présentés, accompagnés de la diffusion de films des sauvetages et d’informations interactives. La plateforme pour les visiteurs fournit aux petits comme aux grands des informations sur les ours. À l’extérieur, les ours peuvent enfin être observés en pleine nature.​ La plateforme pour les visiteurs est complétée des activités touristiques autour du thème.

Faits

  • Enclos d’environ 2,8 ha
  • Lieu: Sous le téléphérique du Weisshorn à Arosa (1ère section)
  • Paysage montagneux naturel avec prairies, buissons, rochers, petits aulnes, ruisseaux, forêt
  • Capacité d’accueil: jusqu’à 5 ours
  • Accessibilité attractive avec le téléphérique du Weisshorn à Arosa
  • Infrastructures existantes comme un restaurant (Brüggerstuba), des toilettes, etc.
  • Des zones d’activité comme la plateforme pour les visiteurs, un terrain de jeux pour les enfants, un mini-golf des ours, un parcours d’aventure, des éléments éducatifs et des visites guidées font partie du projet

Histoire

8 longues années pour atteindre le but

Quand on a appris en juillet 2010 que les deux jeunes ours du Parc aux ours de Berne devaient être placés à l’extérieur, Arosa a proposé de construire une installation et d’accueillir les ours. Un groupe de projet s’est formé et a dressé les grandes lignes d’un premier projet. Dès l’automne 2010, Arosa a reçu un leg d’un montant considérable devant être utilisé pour le projet Arosa Terre des ours. Au printemps suivant, la municipalité d’Arosa s’est opposée à la mise à disposition du site «Bärabad» pour la construction d’un parc pour les ours. Le groupe du projet s’est alors mis en quête de sites de remplacement.

En novembre 2012, l’organisation de protection des animaux QUATRE PATTES est entrée en contact avec Arosa Tourismus et à indiqué son intérêt pour une collaboration sur le projet Arosa Terre des ours. Les années 2013 et 2014 ont vu l’examen de divers concepts et sites, et l’évaluation du site «parfait». Enfin, une zone adaptée a été trouvée et, en juin 2015, la commune de Coire a donné son accord à l’utilisation du périmètre à proximité de la gare intermédiaire pour Arosa Terre des ours. En novembre 2016, lors d’une votation communale, 78% des arosans ont validé la délimitation du périmètre.
En décembre 2016, la fondation «Arosa Bären» a été créée, et en même temps la demande de permis de construire a été transmise pour l’infrastructure de base (enclos, abri, plateforme visiteurs). En avril 2017, la fondation Arosa Bären a mis en place de nouveaux éléments de découverte dans le sens du «Village des ours d’Arosa». Une nouvelle étape importante a été franchie en mai 2017 lorsque le gouvernement du canton des Grisons a approuvé la révision partielle de la planification de «Arosa Terre des ours». En juillet 2017, le bail pour l’utilisation et l’exploitation d’Arosa Terre des ours a été signé entre la communauté de Coire et la fondation Arosa Bären. Après l’obtention du permis de construire le 2 août, l’inauguration a eu lieu le 31 août et les travaux de construction d’Arosa Terre des ours ont commencé le 2 septembre 2017. Les travaux ont été achevés comme prévu avant les premières grosses chutes de neige mi-novembre 2017. Après la pause hivernale, les travaux ont repris en avril 2018. La Terre des ours a été terminée au début de l’été et en juillet 2018 le premier ours a été amené à Arosa.

La première année à Arosa Terre des ours

En juillet 2018, Napa, un ancien ours de cirque venu de Palic, en Serbie, a été transféré à Arosa. Il s’agit donc du premier habitant d’Arosa Terre des ours. Arosa Terre des ours a été inauguré au cours du week-end prolongé du 3 au 5 août 2018, en présence de la Conseillère fédérale Doris Leuthard et de nombreux autres invités. Ensuite, au cours de l’été, de nombreux visiteurs d’Arosa Terre des ours ont eu la chance de saisir un aperçu de la vie de Napa dans son nouvel environnement. À l’entrée, des éléments informatifs montrent de façon frappante ce que les ours maltraités doivent endurer.​ Le transfert de Napa peut également être suivi sur des IPads. Les visiteurs qui ne souhaitent pas passer tout leur temps sur la plateforme peuvent faire un parcours de mini-golf à proximité ou utiliser le terrain de jeu.

En novembre 2018, Napa est entrée en hibernation et, en janvier 2019, l’installation extérieure a du être fermée en raison du fort enneigement. Le 1er février 2019, la longue attente a pris fin et les deux nouveaux ours Amelia et Meimo ont quitté un restaurant en Albanie pour Arosa. Début avril 2019, Napa est sorti d’hibernation et le 18 mai 2019 Amelia et Meimo sont sortis pour la première fois. En juillet 2019, la première rencontre entre Amelia et Meimo et Napa s’est déroulée avec succès, et à partir de là les trois ours ont pu utiliser l’ensemble de l’enclos.

arosabaerenland.ch