Visionner tous les projets

Les aviculteurs devront à l'avenir détecter eux-mêmes les maladies

Merci beaucoup de votre soutien qui a permis de terminer le projet avec succès.
Henry et son équipe veulent mettre fin à la mortalité des poules dans les fermes au Cameroun grâce à une idée innovante. Une application doit apporter la solution. Pour la développer de manière optimale, ils ont besoin de ton soutien. Faites un don de CHF 100.

Situation initiale

Au petit matin du 15 mai 2015, Henry, un jeune aviculteur de Buea au Cameroun, est entré dans sa ferme et a constaté que 440 de ses poulets étaient morts. Aussi dévastateur et insupportable que cela puisse paraître, de nombreux aviculteurs en Afrique vivent ce calvaire au quotidien.
La croissance démographique mondiale fait grimper la demande en protéines animales, ce qui met la pression sur les aviculteurs pour qu'ils augmentent leur production. Pourtant, les épidémies continuent de détruire l'économie de millions d'agriculteurs à travers le monde - les petits éleveurs de volaille d'Afrique subsaharienne et d'Asie, qui sont généralement des femmes et des jeunes, sont particulièrement touchés. Un rapport de la FAO confirme que le ralentissement mondial de l'aviculture est dû aux maladies animales et à l'absence de meilleures technologies pour augmenter durablement la productivité.
En raison des pertes insupportables, Henry a abandonné sa ferme avicole et a déménagé dans une autre ville à la recherche de pâturages plus verts. Après trois années de succès, l'université locale envoie maintenant des stagiaires en formation professionnelle dans son exploitation. Une partie de leur mission consiste à interroger les 126 agriculteurs auxquels ils vendent des aliments pour animaux. La principale préoccupation de ces agriculteurs était, à 85 %, l'augmentation de la mortalité des poulets.
Ému par la détresse des agriculteurs et profondément touché par sa propre expérience, il a travaillé avec différents intervenants de l'industrie avicole et des techniciens afin de mettre au point une solution. Si les agriculteurs perdent moins d'animaux à cause des maladies, ils pourront en fin de compte gagner plus d'argent pour soutenir leurs exploitations et leurs familles.
Lire la suite

Idée

Notre équipe est arrivée à la conclusion que des millions d'aviculteurs au Cameroun et dans le monde utilisent des smartphones. Si nous pouvions leur fournir des services de diagnostic et de médecine vétérinaire, nous pourrions empêcher leurs animaux de mourir, qui pourraient à leur tour être utilisés comme nourriture sur le marché mondial.
L'accès aux laboratoires dont les aviculteurs ont besoin pour analyser les échantillons de fèces est limité dans leurs communautés, et la visite des vétérinaires à la ferme est pénible, longue et coûteuse. Dans certains cas, les vétérinaires ont accidentellement transmis des maladies d'une ferme à l'autre parce qu'ils n'avaient pas pris les mesures de biosécurité adéquates.
Nous avons développé l'application "SaveTheChicken". Il s'agit d'un logiciel d'intelligence artificielle destiné à la gestion des élevages de volailles, qui aide les agriculteurs à détecter immédiatement les maladies et les met en contact avec des vétérinaires pour diagnostiquer et traiter les maladies animales. Pour obtenir un diagnostic rapide, l'agriculteur prend une photo de la poule ou de ses fientes. Notre logiciel détecte la maladie et la confirme par un vétérinaire certifié avant que le diagnostic ne soit renvoyé en temps réel à l'agriculteur. La détection de maladies cachées à un stade précoce donne à l'agriculteur suffisamment de temps pour réagir et éviter que des milliards de poulets ne meurent.
Les agriculteurs peuvent établir eux-mêmes un diagnostic sur leur téléphone portable, recevoir une confirmation et des prescriptions d'un vétérinaire en temps réel ou parler à un vétérinaire par appel vidéo. Ils peuvent suivre leurs opérations et ont un accès direct au marché pour leurs produits, ce qui augmente leurs moyens de subsistance et leurs revenus et renforce leur confiance dans l'échelle de production.
Lire la suite

Réalisation

Nous avons besoin de votre aide pour financer la recherche sur la grippe aviaire et développer un modèle de détection précoce du virus.
Le projet impliquera un travail sur le terrain, car nous allons collecter des échantillons dans quatre régions d'agriculture intensive au Cameroun et intégrer des informations pour développer le modèle. Nous souhaitons récolter CHF 10 000. Cette somme nous aidera à nous rendre dans des villages reculés et à passer la nuit à la ferme afin de collecter ces données indispensables à l'élaboration d'une solution.
Avec l'attention internationale croissante portée à l'élevage face à l'émergence de COVID-19 et d'autres maladies zoonotiques, il devient de plus en plus important de fournir des outils de diagnostic aux agriculteurs, en particulier lorsque nous travaillons à la création d'un système alimentaire plus traçable et plus transparent.
Nous faisons une grande partie du travail nous-mêmes, mais nous avons besoin du soutien de spécialistes pour le mettre en œuvre. Grâce à vos dons, vous contribuerez à améliorer encore le bien-être des animaux dans le secteur avicole.
Lire la suite

Auteurs

L'équipe de gestion de Poultry Farmers est composée de quatre membres égaux ayant des antécédents en épidémiologie vétérinaire, en médecine vétérinaire, en aviculture, en nutrition animale et en développement de logiciels, et ayant chacun une vaste expérience de l'industrie d'au moins 10 ans, qui travaillent ensemble depuis la création de l'entreprise en 2018.
Nous sommes des esprits très conscients, expérimentés, dynamiques et engagés, issus de milieux différents, qui se soutiennent mutuellement par une communication efficace, tout en se concentrant sur nos objectifs et nos résultats. Notre attitude a toujours été la collaboration avec ouverture d'esprit ; seuls, nous pouvons faire si peu, mais ensemble, nous pouvons faire tant pour notre société. Notre façon de penser est axée sur l'impact que nous voulons avoir dans notre secteur d'activité bien-aimé.
Ce projet peut également être surfinancé, il peut être utilisé pour financer des visites spontanées dans d'autres communautés rurales, pour organiser des réunions et engager des agriculteurs. Chaque franc est utilisé avec soin et toujours dans l'intérêt des animaux des agriculteurs. N'hésitez pas à me contacter si vous avez des questions ou des suggestions concernant ce projet.
Merci beaucoup pour votre soutien!
Henry Ngale Foretia, info@pfms.com
Lire la suite

Gianna Schmidt 20 CHF
Stiftung "there-for-you" 5'000 CHF
Lea Oetiker 10 CHF
Kurt Schumacher 250 CHF
Ernst Schwab 250 CHF
Thomas Rudolf 250 CHF
Thomas Rudolf 250 CHF
Il n’y a pour l’instant aucun partenaire du projet. Si tu es intéressé*e, contacte-nous via info@there-for-you.com.

Partenaires principaux